C’est quoi la technologie de Séparation par Pressurisation Alternée ?

La technique de séparation par pressurisation alternée se repose sur une technique qui consiste à faire absorber par un tamis moléculaire certaines molécules et substances permettant ainsi la séparation des composantes. C’est donc un processus qui permet d’avoir de l’azote en utilisant l’air ambiant. L’azote est très présent dans l’atmosphère et très utilisé dans les industries. Que cela soit dans le domaine de la découpe laser, conditionnement, l’inertage ou encore dans le domaine de la médecine avec des dispositifs spécifiques.

Le générateur d’azote

Théoriquement, l’air présent est composé par 78 % d’azote. Afin de pour pouvoir utiliser cette quantité d’azote, il faut déjà arriver à l’isolé et le dissocié de ses différentes composantes comme l’oxygène, les poussières ou encore l’humidité. La génération d’azote est donc le fait qu’une entreprise puisse elle-même séparer l’air de ses composantes pour obtenir la quantité utile d’azote pour garantir la bonne conduite de sa production.

Le générateur séparateur

Connu sous le nom de pressure swing adsorption ou séparation par pressurisation alternée est un processus qui permet la production d’azote en utilisant l’air ambiant. Composé de deux réservoirs composés essentiellement de tamis moléculaire ou du charbon actif. Passer sous pression dans ses deux réservoirs des éléments est dissociés et permet d’avoir de l’azote d’un côté, l’oxygène de l’autre de l’argon ou encore du gaz rare. En principe, la pressurisation permet au charbon actif de filtrer l’azote. L’azote ainsi filtré est libre à la sortie du générateur contrairement aux autres éléments qui eux sont fixés par le tamis. Ainsi successivement, le processus se produit dans le premier réservoir et ensuite dans le deuxième jusqu’à ce que les deux soient pleins. Puis le contenu est libéré dans l’atmosphère environnante et le phénomène peut se poursuivre à l’infinie. Quand le premier est en action l’a pression de l’autre diminue pour une régénération de ses composantes.

La génération par membrane

À l’image de la génération d’azotes sous séparation par pressurisation alternée, il est aussi possible d’avoir de l’azote en utilisant un générateur à membrane. Le générateur à membrane permet par la suite d’avoir de l’azote libre de tout autre élément qui composait l’air. Ce mode de production fonctionne de façon très différente des deux précédents. Le générateur à membrane utilise un faisceau de fibres creuses. Très compactes et en grande quantité dans le générateur, il lui est possible donc de traiter une quantité plus importante d’air qu’un générateur à séparation par pressurisation alternée. Le traitement de l’air se fait comme suit introduit dans le générateur pour le dissocier des autres éléments, l’air traverse les fibres creuses. Cela lui permet de se décharger de l’oxygène, de l’humidité ou encore des gaz rares. L’azote quant à lui est encore dans les membranes, qui seront par la suite libérées à la sortie du dispositif.

Quel système de ventilation choisir ?
Comment avoir un confort thermique immédiat dans les grands espaces ?